Université du Temps Libre - Lille

Plus d'informations pour les adhérents connectés Cliquez moi !

Y a-t-il un devoir de mémoire ?
Maurice MERCHIER
Professeur de Sciences Sociales en classes préparatoires

ROUBAIX

06/04/2022 14:30


Il est souvent admis que les sociétés ne peuvent trouver l’apaisement, entre elles, comme à l’intérieur d’elles, qu’à la condition d’assumer les grandes déchirures de l’histoire, de transmettre leur mémoire, et, pour les Etats, d’assumer leurs responsabilités historiques. La tendance à la multiplication des commémorations va assurément en ce sens. En même temps certains auteurs font l’éloge de l’oubli, en considérant que les nouvelles générations n’ont pas à supporter la culpabilité dont on accable souvent leurs ancêtres. La repentance perpétuelle par rapport à de très lointains événements n’est sûrement pas plus souhaitable. Y a-t-il un équilibre possible entre ces injonctions contradictoires?